y a pas plus con que l'humain

La Martnique parlons esclavage histoire et savoir Victor Schoelcher une exposition de mesphotos...
superbe paradis
Pour mieux comprendre..

Je n'ai pas la prétention de jouer les historiens! Juste en parler un peu!...

voilà de vraies valeurs

  Le 27 avril 1848:

le gouvernement de la République française publie les décrets d'abolition immédiate de l'esclavage dans les colonies françaises.

Le long parcours des abolitionnistes

En 1537, dès sa réapparition dans les pays chrétiens, l'esclavage avait été condamné par le pape Paul III mais les injonctions pontificales n'avaient pas eu plus de succès chez les planteurs d'Amérique qu'elles n'en ont aujourd'hui en matière de morale. C'est qu'à la Renaissance, la papauté n'avait déjà plus, comme au Moyen Âge, la capacité de faire fléchir les dirigeants chrétiens en agitant la menace de l'excommunication (*).

Sous la Révolution française, les députés de la Convention abolissent une première fois l'esclavage pour calmer la révolte des esclaves dans les colonies des Antilles et empêcher l'Angleterre de s'en emparer.

Mais Napoléon Bonaparte avait abrogé cette mesure le 20 mai 1802, sitôt acquise la paix avec l'Angleterre. Ce faisant, le Premier Consul avait répondu à une demande du Sénat et cédé à la pression de sa femme, Joséphine de Beauharnais, née Tascher de la Pagerie, originaire de la Martinique.Enfin, la victoire...

Enfin, la victoire

En 1833, l'esclavage est définitivement aboli dans les colonies britanniques sous la pression des sociétés philanthropiques anglaises.

En France, la Deuxième République fait de même quinze ans plus tard.

Le décret d'abolition est publié grâce à la ténacité de Victor Schoelcher (44 ans).

Ce riche philanthrope libéral et républicain est l'héritier d'une fabrique de porcelaine. Il est sous-secrétaire d'État à la Marine dans le gouvernement provisoire qui a pris les rênes du pouvoir après la fuite du roi Louis-Philippe 1er. De son ministère dépendent les colonies.

Tirant parti des bonnes dispositions des députés dans les premiers mois qui suivent l'avènement de la République, Victor Schoelcher libère par décret 250.000 esclaves noirs ou métis aux Antilles, à la Réunion comme à Saint-Louis du Sénégal.

Les planteurs reçoivent une indemnité forfaitaire. Ils tentent aussi de reprendre la main en sanctionnant le «vagabondage»dans les îles à sucre : c'est une façon d'obliger les anciens esclaves à souscrire des contrats de travail.

L'abolition dément les sombres prophéties des planteurs. Elle se traduit par un regain de l'activité économique dans les colonies.

Victor Schoelcher va militer avec moins de succès contre la peine de mort. Exilé en Angleterre sous le Second Empire (*), il est élu député de la Martinique à l'avènement de la République puis devient sénateur inamovible jusqu'à sa mort, le 26 décembre 1893.

En reconnaissance de son civisme, la République a transféré ses cendres au Panthéon.

la suite ici!! (texte publié avec l'aimable accord de Mr.André Larané
Son site:http://www.herodote.net

Autres sites traitant de l'esclavage

http://www.girollet.com/ : pour en savoir plus!! Historienne écrivain:

http://paradoxe-antilles.blogspot.com/ : A l'examen de l'évolution comparée de l'histoire des sociétés des iles antillaises de Cuba à
Trinidad en passant par Haiti Saint Domingue Guadeloupe Martinique ou Tobago, on comprend pourquoi on peut dire que l'esclavage
est issu du capitalisme marchand ... la suite ICI

http://www.esclavage-martinique.com = Histoire et abolition de l'esclavage en Martinique ..

http://karaibes.free.fr/: Site très complet sur la Martinique, particulier habitant la commune du Lorrain !!

Infos "glanées" sur le net, si vous en avez d'autres écrivez moi!!..le glaude...
Adresses de sites culturels et services en Martinique.. Cliquez içi.

Victor Schoelcher
Victor Schoelcher
Cyparis, symbole de l'esclavage
Ils aiment la Martinique, découvrez les !!
Vous rechez de la musique, des videos ou toutes autres infos, vous êtes sur le bon moteur
 


retour à l'expo

Ces pages ont 2 buts: vous soutirer un sourire et vous détendre! Rien de plus! le glaude
Hommage à Aimé Cesaire